Lors d’un impact, le cerveau peut venir percuter la boite crânienne et s’endommager; c’est ce qu’on appelle une commotion cérébrale. Cette pathologie est fréquente dans les sports de contact ou lors d’un accident de voiture, mais peut aussi arriver dans n’importe quelle situation où il y a un impact au corps ou à la tête. 

Dans les cas de commotions, les personnes vont souvent ressentir de la fatigue, des maux de têtes, des étourdissements, des maux de cou et/ou des problèmes de concentration. Il est important de ne pas minimiser la prise en charge des commotions, car un retour trop rapide aux activités habituelles peut exacerber et entretenir les symptômes. La majorité des symptômes vont disparaitre entre 7 à 10 jours après l’évènement si la commotion est légère, mais il arrive parfois que ceux-ci perdurent plus longtemps.

Dans les cas de commotion, les physiothérapeutes de notre clinique peuvent aider à évaluer la sévérité de l’état, à diminuer les symptômes ressentis et à gérer le retour au jeu, à l’école ou au travail. De plus, une bonne force musculaire et une bonne stabilisation peuvent aider à éviter les récidives.

Malgré que la majorité des cas de commotions cérébrales sont de mieux en mieux diagnostiqués et pris en charge, il arrive encore parfois que ceux-ci passent inaperçus. Il est donc important de ne pas minimiser l’importance des symptômes que vous ressentez après un impact et de consulter un professionnel de la santé si vous pensez avoir une commotion.

La  commotion cérébrale, aussi appelée « traumatisme crânio-cérébral léger »  (TCCL) peut parfois vous rendre la vie difficile. Elle survient lors d’un impact, lorsque le cerveau vient percuter la boîte crânienne et l’endommage.

Cette condition est fréquente dans les sports de contact ou lors d’un accident de voiture, mais elle peut aussi survenir dans bien d’autres situations où il y a un impact au corps ou à la tête.

Parmi les symptômes, on retrouve entre autres des maux de tête (céphalée), des étourdissements, des douleurs cervicales (au cou) et/ou des problèmes de concentration. Toutefois, d’autres symptômes plus graves peuvent survenir dans des cas plus sévères.

Les physiothérapeutes de chez Physio St-Hubert sont disponibles pour répondre à toutes vos questions ou inquiétudes.

Qu’est-ce qu’une commotion cérébrale ?

Il s’agit d’un traumatisme crânien survenant lors d’un choc direct ou indirect à la tête, affectant ainsi la fonction cérébrale. Cette pathologie est complexe, multidimensionnelle et évolutive et ne se manifestera pas toujours de la même façon.

Si vous êtes victime (ou croyez être victime) de ce genre d’impact au cerveau, il devient important de réagir promptement. Peu importe sa gravité, votre commotion doit être prise en charge, car un retour trop rapide aux activités habituelles peut exacerber et entretenir les symptômes.

Quelles peuvent être les causes d’une commotion ?

Tel que mentionné auparavant, le traumatisme crânio-cérébral peut arriver après un choc direct ou indirect.

Impacts directs :

  • Un coup porté à la tête (à la boxe par exemple)
  • Une chute où la tête a frappé le sol

Impacts indirects :

  • Un choc au visage
  • Un accident de voiture
  • Une chute sur les fesses (ou ailleurs sur le corps) ayant provoqué un mouvement brusque du cou et du crâne.

Bref, n’importe quel traumatisme subi par le corps où la tête est impliquée de près ou de loin peut provoquer une commotion. C’est ce qui explique qu’il s’agisse d’une condition difficile à traiter.

Les composantes de votre corps pouvant être affectées sont :

  • Le système vestibulaire (l’oreille interne)
  • La colonne cervicale
  • La cognition (ce qui explique certaines pertes de mémoire)
  • Le système visuel

Quels sont les symptômes d’un traumatisme crânio-cérébral ?

Les symptômes d’un TCCL sont multiples. Heureusement, la médecine a fait beaucoup de progrès pour les traiter.

Toutefois, malgré le fait que la majorité des cas de commotions sont de mieux en mieux diagnostiqués et pris en charge, il arrive encore parfois que ceux-ci passent inaperçus. Il est donc important de ne pas minimiser l’importance des symptômes que vous ressentez après un impact et de consulter un professionnel de la santé, comme un physiothérapeute, si vous pensez avoir subi des dommages au cerveau.

Vous pouvez être atteint par trois degrés de traumatismes crâniens différents :

  • Des traumatismes légers : vous ne perdez pas connaissance et ne subissez pas de fractures du crâne.
  • Des traumatismes moyens : vous perdez connaissance pendant un bref moment, avec parfois une fracture du crâne.
  • Des traumatismes graves : vous tombez dans le coma et êtes directement conduit à l’hôpital.

Voici une liste de symptômes propres aux commotions que vous devez surveiller  :

  • Des maux de tête
  • Des périodes de grande confusion
  • Des nausées
  • Des problèmes de mémoire et/ou de concentration
  • Une mauvaise vision
  • Des moments anormaux de somnolence
  • Une mauvaise coordination des mouvements
  • Des problèmes d’équilibre
  • Des étourdissements
  • Une baisse accrue de votre énergie
  • Une hypersensibilité au bruit et/ou à la lumière

Pour les adultes, la majorité des symptômes d’un dommage légère vont disparaître entre 7 et 10 jours après l'événement. Chez les enfants, il faut souvent attendre jusqu’à 14 jours. Dans les cas plus graves, les symptômes durent plus longtemps.

Si vous avez récemment subi un traumatisme au crâne ou dans une zone qui pourrait y être reliée et que vous êtes atteints de certains de ses symptômes, consultez immédiatement votre médecin.

Comment le physiothérapeute peut vous aider ?

Tout comme les migraines et maux de tête, les gens n’ont pas toujours tendance à penser spontanément à la physiothérapie pour guérir leurs symptômes.

Pourtant, les physiothérapeutes de notre clinique peuvent aider à évaluer la sévérité de votre état, à diminuer vos symptômes ressentis et à gérer votre retour au jeu, à l’école ou au travail. De plus, une bonne force musculaire et une bonne stabilisation peuvent aider à éviter les récidives.

Puisque les cas de traumatisme crânio-cérébral sont multifactoriels, les physiothérapeutes ratissent très large pour s’assurer de faire le bon diagnostic. Ils analysent notamment :

  • Vos symptômes
  • Vos capacités cognitives
  • Votre colonne cervicale
  • Votre coordination
  • Votre équilibre
  • Votre vitesse de réaction / d’exécution

Les experts de Physio St-Hubert peuvent rapidement évaluer votre situation et concevoir un traitement personnalisé de votre situation.

De nombreux exercices sont disponibles pour vous rétablir après ce genre d’incident.

Quels sont les exercices de physiothérapie pouvant m’aider ?

Plusieurs traitements personnalisés sont disponibles pour vous aider à vous remettre sur pied après un traumatisme crânien ou encore pour les prévenir, particulièrement chez les athlètes :

  • Des exercices de relâchement musculaire : réduire la tension de vos muscles cervicaux ou crâniens peut soulager les douleurs. Les personnes fortes du tronc et du cou font moins de commotions et les combattent plus facilement.
  • Des exercices de renforcement des muscles fléchisseurs : pour vous aider à retrouver votre flexibilité musculaire
  • Des exercices de ceinture scapulaire : pour renforcer les muscles du dos et des épaules.

Des physios de confiance qui prennent soin de vous !

Pour aider à traiter vos symptômes de traumatismes crânio-cérébral, faites confiance à nos exercices spécialisés, liés à votre condition.

N’oubliez pas que les TCCL sont difficiles à traiter et qu’on ne sait pas tout sur le sujet. Il est donc important de faire appel à un professionnel qui saura vous outiller.

La physiothérapie peut être grandement bénéfique pour vous redonner confiance en vos moyens et soulager les problèmes cervicaux, cérébraux, cognitifs et vestibulaires que peut engendrer une commotion.

Pour reprendre rapidement votre vie quotidienne, appelez-nous sans tarder.